Bonjour à tous,

 

Interessons nous aujourd'hui d'un peu plus près à l'artisanat. C'est un domaine tellement vaste, il y a beaucoup à dire...et j'ai choisi le domaine de la restauration. Depuis quelques jours vous avez du entendre parler de ce nouveau label qui va être imposé aux restaurateurs : le fait maison. C'est Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme qui a imaginé ce concept. Explication en quelques lignes pour ceux qui sont perdus.

4471636-6720691

image tirée du site http://www.julienbinz.com

 

Afin de valoriser d'avantage les restaurateurs qui ne sont ni des "réchauffeurs" ni des "assembleurs", le label Fait maison vient d'apparaitre. Mais que veut dire réellement fait maison? C'est l'élaboration sur place à partir de produits bruts. Autrement dit de la vrai cuisine comme on l'aime car il ya beaucoup trop de restaurateurs peu scrupuleux qui nous proposent des plats qu'ils n' ont même pas conçus à des prix totalement exagérés. C'est donc un gage de qualité, de fraîcheur, de professionnalisme et de transparence pour nous clients.

homard

image tirée su site http://www.lepoint.fr/gastronomie/les-grands-chefs-font-briller-les-crayeres-23-11-2012-1532441_82.php

 

Mais ce label n'as t-il pas des limites, des inconvénients et conséquences? Et bien si, comme toute nouvelle "réforme", le fait maison manque de précisions et n'est au final peut être pas assez travaillé. Même si ce label est facilement compréhensible pour le consommateur il ne l'est pas tout autant pour l'artisant.

D'une part c''est un label qui s'ajoute à d'autres déjà existants: "Maître-restaurateur" et "Restaurant de qualité". Est ce une appellation de plus qui ne changera rien à la situation actuelle ou est ce que cette fois les choses vont bouger pour cette filière?

Ensuite mettons nous quelques instant à la place du restaurateur. Travailler des produits frais uniquement reste difficilement gérable ( beaucoup de travail sur un produit et donc un besoin en personnel plus conséquent, la conservation et donc la gestion des stocks est diminuée,...) et la carte proposée risque d'être allégée en therme d'offre . Et cuisiner un produit surgelé (type épinard ) que le chef cuisinier préparera de A à Z, fera t-il parti du concept fait maison? Est - on prêt à payer plus cher pour manger au restaurant?

 

Autant de questions qui manque de réponse. Maintenant à vous de me dire vos impressions

 

A très bientôt